Visite exceptionnelle de Maître Pham Phong à l’école Ben Chi Viet Vo Dao de Saint Brieuc

C’est au hasard d’un voyage au Vietnam en 2013 que Guy Hervé rencontre Pham Phong. Les 2 Maîtres se lient d’une amitié sincère et d’un profond respect. Ainsi, l’école Ben Chi Viet Vo Dao de Saint Brieuc fondée par Guy Hervé a eu l’honneur et le privilège de recevoir la visite de Maître Pham Phong samedi 7 juin 2024 au Vo Duong de Saint-Brieuc. A cette occasion, Maître Pham Phong présente son livre « l’histoire des arts martiaux du Vietnam » : le récit d’une vie entière de recherche sur les fondements des arts martiaux vietnamiens. C’est un ouvrage complexe, certainement réservé aux initiés, qui a pour but de faire connaître la diversité des arts martiaux vietnamiens. Il complètera ses recherches grâce à l’aide précieuse de ses proches disciples, contribuant à leur tour à enrichir l’histoire. Maître Guy Hervé, qui a consacré plus de 50 ans de sa vie à son école Ben Chi Viet Vo Dao, s’engage envers son homologue à faire traduire l’ouvrage en français. Il sera le précurseur de la connaissance et le livre sera ensuite traduit dans d’autres langues.

Tous les disciples étaient réunis pour accueillir ce personnage emblématique du Viet Vo Dao.
Maître Pham Phong, septuagénaire, très souriant, sillonne la France depuis plusieurs semaines. Il se présente à nous dans un costume bleu marine et une cravate colorée rayée et couronnée de
fleurs. Il racontera qu’il s’agit d’une cravate reçue en cadeau lors d’une de ses visites en Italie. Fort de ses connaissances, Maître Pham Phong obtint la reconnaissance officielle de son statut de
« père fondateur du Viet Vo Dao » par le gouvernement vietnamien. Il ajoute que 5 autres Nations ont reconnu la valeur de ses enseignements en l’attestant par des certifications
diplômantes, titres d’honneur qu’il nous présentera protégés dans des cadres de bois vitrés. L’objet de sa visite couvre 2 objectifs : d’abord approcher les différentes formes d’enseignements
des arts martiaux vietnamiens en France. Ensuite, entrer en contact avec les maîtres et enseignants qui diffusent leurs connaissances.
Avec nous, il partagera de précieuses informations notamment sur la naissance du Viet Vo Dao autrefois appelé « Art martial du Pays », puis « Art martial traditionnel », ensuite vers 1760 « La
culture vietnamienne ». Enfin l’appellation qui se poursuit aujourd’hui est « l’Esprit du pays ». Il captive ensuite notre attention lorsqu’il relate sa recherche de la perfection des arts martiaux
vietnamiens. Il nous explique comment les maîtres fondateurs ont associé chaque quyen à un poème permettant ainsi sa compréhension, le respect fidèle des techniques et son enracinement.
Ce poème composé initialement de 35 lignes puis synthétisé en une phrase de 8 mots permet d’intérioriser et de ressentir le sens du quyen. Il est ensuite nommé. Il montre, pour exemple la
position des poings dans chaque technique, le dos de la main vers le ciel et la paume vers la terre. Il nous rappelle, en s’appuyant sur les 5 éléments, la nécessité de lier l’esprit et le mental à
l’exécution des techniques du quyen en prenant conscience du combat. « Le corps en mouvement guidé par l’esprit ». Celui-ci transparaît dans le mouvement et apparaît dans le regard de
l’exécutant. Il s’exprime par la détermination et permet également de saisir les émotions de l’adversaire.

Pour preuve de sa considération, Maître Pham Phong remettra un tableau d’honneur à Maître Guy Hervé en remerciement de sa contribution au développement des arts martiaux vietnamiens
en France et à l’ensemble de son engagement solennel. L’émotion du Maître, ressentie par l’ensemble de l’assemblée, s’est poursuivie par une étreinte fraternelle entre les deux Maîtres.
Nombre de nos questions sont restées sans réponse. Après un moment convivial autour d’une collation, Maître Pham Phong nous a salués pour poursuivre son périple à travers la France. Il se
propose de nous recevoir à son tour au Vietnam pour nous présenter son nouveau centre de recherche.

JR

 

Voir plus de photos